Des crises cardiaques (80%)peuvent être évitées en suivant ces conseils

AVC

Avant de parler directement des étapes de prévention, il faut savoir que la santé du cerveau dépend de celle du cœur. Avoir un mode de vie sain qui préserve le bon fonctionnement du cœur vous aidera non seulement à réduire vos risques d’avoir un AVC mais préservera également vos capacités mentales au fur et à mesure que vous prenez de l’âge.

En effet, faire régulièrement du sport, avoir un régime alimentaire équilibré et des habitudes de vie saines renforceront votre cœur et auront de grands effets sur votre manière de penser, d’agir et sur votre mémoire.

« La plupart des gens ne comprennent pas le lien entre la santé du cœur et celle du cerveau, et en tant que médecins, nous en apprenons chaque jour davantage », dit Ralph Sacco, le chef du département de Neurologie à Miller School of Medecine à l’Université de Miami et ancien président de l’Association Américaine du Cœur (AHA). « De nouvelles études ont montré que les facteurs de risque pouvant mener à une maladie du cœur ou à un AVC, tels que le manque d’activité physique et l’obésité, augmentent également le risque de démence, de maladie d’Alzheimer, de perte de mémoire et de dysfonctionnement cognitif ».

Ces mauvaises habitudes peuvent engendrer un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui réduit le flux sanguin arrivant au cerveau et conduit à un durcissement des artères du cœur et du cerveau.

Quand votre cerveau ne reçoit pas la quantité de sang dont il a besoin, son fonctionnement est altéré. Par conséquent, vous pouvez avoir du mal à réfléchir correctement, des trous de mémoires, des difficultés à vous orienter et à vous déplacer d’un lieu à un autre, et voir votre fonction cognitive se détériorer. Si le flux sanguin du cerveau est brusquement bloqué, vous pouvez même être victime d’un AVC.

« Les gens associent généralement la perte de mémoire à la maladie d’Alzheimer et pensent qu’elle peut être évitée ou traitée », dit le premier neurologue à présider l’AHA. « Mais en réalité, ce qui peut vraiment faire la différence et ralentir la progression de cette perte de mémoire est le contrôle de vos facteurs de risque de maladie cardiaque ».

En France, les maladies du cœur sont la seconde cause de décès après le cancer, suivies de près par les AVC. Si elles ne sont pas toujours cause de mortalité, elles provoquent de graves handicaps sur le long terme.

« La plupart du temps, comme c’est le cas pour les troubles cardiaques, il faut des années de mauvaises habitudes pour endommager votre cerveau. Il est donc très important d’instaurer un mode de vie sain dès le plus jeune âge (enfance) et de le maintenir tout au long de sa vie. Plusieurs de ces habitudes malsaines se traduiront par une haute pression artérielle, du diabète ou un taux de cholestérol élevé dès que vous franchissez le seuil de la cinquantaine », affirme Dr Sacco.

Faites ces changements dans votre mode de vie et prévenez les crises cardiaques :

Les crises cardiaques causent des douleurs physiques et émotionnelles qui peuvent être évitées. Notre mode de vie est un élément déterminant en ce qui concerne le risque de maladies du cœur.

Revenus modestes, l’ACS vous aide pour votre santé !

Avec l’ACS, vous ne payez pas les consultations chez les professionnels de santé ni les dépassements de tarifs. Vous êtes aidé pour payer une mutuelle ou complémentaire santé. Et vous bénéficiez de…

Voici quatre habitudes saines à intégrer dans votre routine quotidienne :

  • Un régime alimentaire sain et équilibré
  • Une activité physique régulière
  • Surveiller son tour de taille
  • Ne pas fumer

Par ailleurs, selon une étude récente, consommer plus de fruits réduit le risque de maladies cardiaques. Ils sont une excellente source d’antioxydants, de vitamines, de minéraux, d’agents phytochimiques, etc. qui préservent la santé du cœur et possèdent de puissantes propriétés anti-inflammatoires.

Cependant, il ne faut pas en abuser, et en particulier des très sucrés. D’ailleurs, les meilleurs phytonutriments se trouvent dans la peau ou les graines des fruits au goût acide, amer ou astringent.

Si votre corps est résistant à l’insuline ou à la leptine, limitez votre consommation de fruits, sinon vous pouvez en manger tout en gardant en tête qu’ils auront pour effet d’augmenter votre taux de sucre dans le sang. Par conséquent, privilégiez leur consommation après une activité physique, pour permettre à votre corps de transformer le sucre en énergie et éviter l’élévation de votre taux de glycémie. Les athlètes en consomment en grande quantité car leur corps transforme le glucose en énergie et ne le stocke pas sous forme de graisse.

Quel régime alimentaire est bon pour votre cœur ?

Il y a deux types de cholestérol LDL (Low density lipoproteins : lipoprotéines de basse densité) :

  • Cholestérol à petites LDL
  • Cholestérol à larges LDL

Le cholestérol à large LDL, contrairement aux croyances populaires, n’est pas du tout mauvais pour la santé et ses LDL ne causent pas de maladies cardiaques. Ce sont les petites LDL qui favorisent l’accumulation de plaque dans les artères.

Contrairement aux larges LDL favorisées par la consommation d’acides gras saturés, les petites LDL sont augmentées par la consommation d’acides gras trans ou insaturés, de sucre raffiné et de glucides que l’on retrouve généralement dans le pain, les viennoiseries et les sodas. Ceci est dû à la nouvelle tendance de l’industrie alimentaire qui s’est tournée vers les aliments allégés et a remplacé les graisses saturées bénéfiques telles que le beurre par des graisses trans telles que les huiles végétales et les margarines, le sucre raffiné et le fructose transformé qui représentent un réel danger pour la santé.

Les règles à suivre pour réduire vos risques de crise cardiaque

Vous pouvez protéger votre cœur et réduire votre risque de maladies cardiaques dès maintenant en suivant quelques stratégies. N’attendez pas de ressentir les symptômes d’une crise cardiaque pour agir, au risque qu’il ne soit déjà trop tard.

  • Consommer des graisses animales saturées et non-transformées,
  • Évitez les sucres – fructose transformé– si vous êtes résistants à l’insuline ou à la leptine. Un régime riche en sucre peut conduire à cette résistance qui est l’une des causes principales de maladies cardiaques
  • Soyez physiquement actifs et consommez des aliments organiques
  • Évitez la position assise prolongée et essayez de faire 10.000 pas par jour
  • Évitez les médicaments qui réduisent le cholestérol tels que les statines à cause de la gravité de leurs effets secondaires
  • Optimisez les niveaux de vitamine D en vous exposant au soleil ou en prenant des suppléments de vitamine D3 (sur avis médical)
  • Marchez régulièrement pieds nus car ceci permet de faire passer les électrons entre la terre et le corps. Cet effet est l’un des meilleurs antioxydants et aide à réduire l’inflammation dans le corps
  • Contrôlez votre niveau de stress