LA VITAMINE K

La vitamine K


La vitamine K est un participant nécessaire à la synthèse de plusieurs protéines qui interviennent à la fois la coagulation et l’anticoagulation. Carence en vitamine K se manifeste par une tendance à saigner de façon excessive. En effet, de nombreux poisons rongeurs disponibles dans le commerce sont des composés qui interfèrent avec la vitamine K et de tuer en provoquant une hémorragie mortelle.

Structure

Au moins deux qui se produisent naturellement les formes de vitamine K ont été identifiés, et ceux-ci sont désignés vitamines K 1 et K 2. Les deux sont des dérivés de la quinone. La structure de la vitamine K 1 est décrit ci-dessous.

Effets physiologiques de la vitamine K

Vitamine K sert de cofacteur essentiel pour une carboxylase qui catalyse la carboxylation de résidus d’acide glutamique de la vitamine K dépendants protéines. Les clés vitamine K dépendants des protéines suivantes:

  • Protéines de la coagulation: facteurs II (prothrombine), VII, IX et X
  • Protéines anti-coagulation: les protéines C, S et Z
  • Autres: os protéines ostéocalcine et la matrice Gla-protéine, et certaines protéines ribosomales

Ces protéines ont en commun la nécessité d’être modifiée après traduction par carboxylation de résidus acide glutamique (formation d’acide gamma-carboxyglutamique) afin de devenir biologiquement actif. Prothrombine, par exemple, a 10 acides glutamiques de la région amino-terminale de la protéine qui sont carboxylé. Sans vitamine K, la carboxylation ne se produit pas et les protéines qui sont synthétisées sont biologiquement inactifs.

Quelle est la fonction essentielle ne les résidus d’acide gamma-carboxyglutamique doter sur une protéine? Il semble y avoir deux effets majeurs:

  • Tout d’abord, ils permettent à la protéine de se lier à la surface des membranes. Une grande partie de la coagulation sanguine est le résultat de la coagulation des protéines du sang dans un assemblage complexe sur les membranes des plaquettes et les cellules endothéliales; dans ces complexes, les facteurs peuvent efficacement avec une autre pour devenir actif et de participer à la formation de caillots. De plus, le calcium est nécessaire à la réaction de coagulation du sang. Le mécanisme proposé impliquant carboxylation est que les résidus d’acide gamma-carboxyglutamique fortement chélater le calcium, et chargée positivement ponts ions calcium formulaires à charge négative des groupes de tête phosphate des phospholipides membranaires.
  • Deuxièmement, les groupes acide gamma-carboxyglutamique semblent participer à la formation de la structure nécessaire de ces protéines en formant calcium interactions médiées par intrachaînes que liaison de deux acides gamma-carboxyglutamique à un ion calcium (semblable à des ponts disulfures, mais beaucoup plus courte).

Sources de vitamine K

La vitamine K se trouve dans un certain nombre d’aliments, y compris les légumes verts à feuilles, chou-fleur, et, si l’on considère un aliment, le foie. Cependant, la principale source de vitamine K est la synthèse par les bactéries dans le gros intestin, et dans la plupart des cas, l’absence d’apport alimentaire en vitamine K n’est pas du tout nuisible. Vitamine K est une vitamine soluble dans la graisse et à la fois l’alimentation et microbienne vitamine K sont absorbés dans l’intestin lymphatique avec d’autres lipides. Le fœtus obtient la vitamine K à partir de sa mère par transfert transplacentaire.

Le cycle de la vitamine K

En tant que cofacteur de la carboxylase qui génère gamma-carboxyglutamique, de la vitamine K est soumis à un cycle d’oxydation et de réduction qui permet sa réutilisation. Les détails essentiels de ce cycle sont les suivantes:

  • La vitamine K (généralement K1) est réduite à la vitamine KH2.
  • L’oxygénation de la vitamine KH2 fournit l’énergie pour conduire la réaction de carboxylation, conduisant à la formation de résidus d’acide gamma-carboxyglutamique et la vitamine K oxyde.
  • La vitamine K oxyde est réduit par un autre arrière-réductase de la vitamine K, prêt à entrer dans un nouveau cycle. Les anticoagulants comme la warfarine bloquer la réduction de la vitamine K oxyde de vitamine K, en expliquant leurs effets antagonistes sur ce cycle.

Les carences en vitamine K

La carence en vitamine K et entraînant la maladie hémorragique peut résulter de plusieurs situations:

  • Empoisonnement par des antagonistes de la vitamine K: La plupart des rodenticides populaires agir en induisant une carence en vitamine K, qui, si elle est sévère, conduit à la mort par hémorragie. Dérivés de la coumarine comme la warfarine et dicumarol interférer avec recyclage de la vitamine K (voir ci-dessus) et ainsi conduire à carence en vitamine K. Certains de ces nouveaux types de rodenticides ont des demi-vies longues qu’un seul repas sur appâts empoisonnés peuvent tuer non seulement les rongeurs, mais provoquer des saignements maladie chez les chiens ou les chats que par la suite les ingèrent.
  • Maladie du foie: Le foie synthétise des acides biliaires et les sécrète dans l’intestin grêle, où ils jouent un rôle essentiel dans l’absorption des lipides. Vitamine K, en tant que vitamine liposoluble, nécessite l’absorption lipidique appropriée pour l’absorption propre. Une maladie du foie qui se traduit par la synthèse des sels biliaires diminue conduit à déficience en vitamine K et la carence d’absorption.En outre, la majorité des facteurs de coagulation sont synthétisés presque exclusivement dans le foie, une maladie du foie peut causer des anomalies de la coagulation sanguine par plusieurs mécanismes.
  • Maladie intestinale: les maladies qui entraînent la malabsorption des lipides dans le petit intestin peut conduire à des défauts de l’absorption de la vitamine K, comme discuté ci-dessus pour le foie.

Deux autres États carence en vitamine K ont reçu une attention considérable récente:

  • Maladie hémorragique du nouveau-né les résultats de carence en vitamine K chez les humains, et peut entraîner la mort ou des dommages permanents au cerveau. À la naissance, le foie a pratiquement pas de réserves de la vitamine K et un manque de vitamine K ou de situations qui interfèrent avec l’absorption en quelque sorte des bactéries synthétisées vitamine K peut conduire à cette situation. Beaucoup de nourrissons reçoivent des suppléments de vitamine K pour empêcher ce désordre.
  • Risque accru de fractures ou de densité osseuse réduite peut résulter d’un apport insuffisant de vitamine K, en raison de son rôle nécessaire dans la production de protéines osseuses telles que l’ostéocalcine. Plusieurs essais cliniques ont soutenu la thèse selon laquelle, dans certaines situations, des suppléments de vitamine K améliorer l’intégrité de l’os. Dans paraît clair que l’utilisation d’antagonistes de la vitamine K comme la warfarine à des fins d’anticoagulation avoir des effets toxiques sur la croissance rapide des os.

Références et Revues

  • Dowd P, R Hershline, Ham SW, Naganathan S: La vitamine K et la transduction de l’énergie: un mécanisme d’amplification de base de force. Sciences 269:1684, 1995.
  • Shearer MJ: La vitamine K. Lancet 345:229, 1995.
La vitamine K La vitamine K est un participant nécessaire à la synthèse de plusieurs protéines qui interviennent à la fois la coagulation et l’anticoagulation. Carence en vitamine K se manifeste par une tendance à saigner de façon excessive. En effet, de nombreux poisons rongeurs disponibles dans le commerce sont des composés qui interfèrent avec la vitamine K et de tuer en provoquant une hémorragie mortelle. Structure Au moins deux qui se produisent naturellement les formes de vitamine K ont été identifiés, et ceux-ci sont désignés vitamines K 1 et K 2. Les deux sont des dérivés de la quinone. La structure de la vitamine K 1 est décrit ci-dessous. Effets physiologiques de la vitamine K Vitamine K sert de cofacteur essentiel pour une carboxylase qui catalyse la carboxylation de résidus d’acide glutamique de la vitamine K dépendants protéines. Les clés vitamine K dépendants des protéines suivantes: Protéines de la coagulation: facteurs II (prothrombine), VII, IX et X Protéines anti-coagulation: les protéines C, S et Z Autres: os protéines ostéocalcine et la matrice Gla-protéine, et certaines protéines ribosomales Ces protéines ont en commun la nécessité d’être modifiée après traduction par carboxylation de résidus acide glutamique (formation d’acide gamma-carboxyglutamique) afin de devenir biologiquement actif. Prothrombine, par exemple, a 10 acides glutamiques de la région amino-terminale de la protéine qui sont carboxylé. Sans vitamine K, la carboxylation ne se produit pas et les protéines qui sont synthétisées sont biologiquement inactifs. Quelle est la fonction essentielle ne les résidus d’acide gamma-carboxyglutamique doter sur une protéine? Il semble y avoir deux effets majeurs: Tout d’abord, ils permettent à la protéine de se lier à la surface des membranes. Une grande partie de la coagulation sanguine est le résultat de la coagulation des protéines du sang dans un assemblage complexe sur les membranes des plaquettes et les cellules endothéliales; dans ces complexes, les facteurs peuvent efficacement avec une autre pour devenir actif et de participer à la formation de caillots. De plus, le calcium est nécessaire à la réaction de coagulation du sang. Le mécanisme proposé impliquant carboxylation est que les résidus d’acide gamma-carboxyglutamique fortement chélater le calcium, et chargée positivement ponts ions calcium formulaires à charge négative des groupes de tête phosphate des phospholipides membranaires. Deuxièmement, les groupes acide gamma-carboxyglutamique semblent participer à la formation de la structure nécessaire de ces protéines en formant calcium interactions médiées par intrachaînes que liaison de deux acides gamma-carboxyglutamique à un ion calcium (semblable à des ponts disulfures, mais beaucoup plus courte). Sources de vitamine K La vitamine K se trouve dans un certain nombre d’aliments, y compris les légumes verts à feuilles, chou-fleur, et, si l’on considère un aliment, le foie. Cependant, la principale source de vitamine K est la synthèse par les bactéries dans le gros intestin, et dans la plupart des cas, l’absence d’apport alimentaire en vitamine K n’est pas du tout nuisible. Vitamine K est une vitamine soluble dans la graisse et à la fois l’alimentation et microbienne vitamine K sont absorbés dans l’intestin lymphatique avec d’autres lipides. Le fœtus obtient la vitamine K à partir de sa mère par transfert transplacentaire. Le cycle de la vitamine K En tant que cofacteur de la carboxylase qui génère gamma-carboxyglutamique, de la vitamine K est soumis à un cycle d’oxydation et de réduction qui permet sa réutilisation. Les détails essentiels de ce cycle sont les suivantes: La vitamine K (généralement K1) est réduite à la vitamine KH2. L’oxygénation de la vitamine KH2 fournit l’énergie pour conduire la réaction de carboxylation, conduisant à la formation de résidus d’acide gamma-carboxyglutamique et la vitamine K oxyde. La vitamine K oxyde est réduit par un autre arrière-réductase de la vitamine K, prêt à entrer dans un nouveau cycle. Les anticoagulants comme la warfarine bloquer la réduction de la vitamine K oxyde de vitamine K, en expliquant leurs effets antagonistes sur ce cycle. Les carences en vitamine K La carence en vitamine K et entraînant la maladie hémorragique peut résulter de plusieurs situations: Empoisonnement par des antagonistes de la vitamine K: La plupart des rodenticides populaires agir en induisant une carence en vitamine K, qui, si elle est sévère, conduit à la mort par hémorragie. Dérivés de la coumarine comme la warfarine et dicumarol interférer avec recyclage de la vitamine K (voir ci-dessus) et ainsi conduire à carence en vitamine K. Certains de ces nouveaux types de rodenticides ont des demi-vies longues qu’un seul repas sur appâts empoisonnés peuvent tuer non seulement les rongeurs, mais provoquer des saignements maladie chez les chiens ou les chats que par la suite les ingèrent. Maladie du foie: Le foie synthétise des acides biliaires et les sécrète dans l’intestin grêle, où ils jouent un rôle essentiel dans l’absorption des lipides. Vitamine K, en tant que vitamine liposoluble, nécessite l’absorption lipidique appropriée pour l’absorption propre. Une maladie du foie qui se traduit par la synthèse des sels biliaires diminue conduit à déficience en vitamine K et la carence d’absorption. En outre, la majorité des facteurs de coagulation sont synthétisés presque exclusivement dans le foie, une maladie du foie peut causer des anomalies de la coagulation sanguine par plusieurs mécanismes. Maladie intestinale: les maladies qui entraînent la malabsorption des lipides dans le petit intestin peut conduire à des défauts de l’absorption de la vitamine K, comme discuté ci-dessus pour le foie. Deux autres États carence en vitamine K ont reçu une attention considérable récente: Maladie hémorragique du nouveau-né les résultats de carence en vitamine K chez les humains, et peut entraîner la mort ou des dommages permanents au cerveau. À la naissance, le foie a pratiquement pas de réserves de la vitamine K et un manque de vitamine K ou de situations qui interfèrent avec l’absorption en quelque sorte des bactéries synthétisées vitamine K peut conduire à cette situation. Beaucoup de nourrissons reçoivent des suppléments de vitamine K pour empêcher ce désordre. Ris La vitamine K. – Brouillon

jacqueslucienne More stats 10/11/2012
Dernière modification
Sélectionnez DAI DAI
English: logo du vitamineCMS Français : log du...

English: logo du vitamineCMS Français : log du Vitamine CMS (Photo credit: Wikipedia)

 

 


 

La vitamine K est un participant nécessaire à la synthèse de plusieurs protéines qui interviennent à la fois la coagulation et l’anticoagulation. Carence en vitamine K se manifeste par une tendance à saigner de façon excessive. En effet, de nombreux poisons rongeurs disponibles dans le commerce sont des composés qui interfèrent avec la vitamine K et de tuer en provoquant une hémorragie mortelle.

 

Structure

 

Au moins deux qui se produisent naturellement les formes de vitamine K ont été identifiés, et ceux-ci sont désignés vitamines K 1 et K 2. Les deux sont des dérivés de la quinone. La structure de la vitamine K 1 est décrit ci-dessous.

 

 

Effets physiologiques de la vitamine K

 

Vitamine K sert de cofacteur essentiel pour une carboxylase qui catalyse la carboxylation de résidus d’acide glutamique de la vitamine K dépendants protéines. Les clés vitamine K dépendants des protéines suivantes:

 

  • Protéines de la coagulation: facteurs II (prothrombine), VII, IX et X
  • Protéines anti-coagulation: les protéines C, S et Z
  • Autres: os protéines ostéocalcine et la matrice Gla-protéine, et certaines protéines ribosomales

 

Ces protéines ont en commun la nécessité d’être modifiée après traduction par carboxylation de résidus acide glutamique (formation d’acide gamma-carboxyglutamique) afin de devenir biologiquement actif. Prothrombine, par exemple, a 10 acides glutamiques de la région amino-terminale de la protéine qui sont carboxylé. Sans vitamine K, la carboxylation ne se produit pas et les protéines qui sont synthétisées sont biologiquement inactifs.

 

Quelle est la fonction essentielle ne les résidus d’acide gamma-carboxyglutamique doter sur une protéine? Il semble y avoir deux effets majeurs:

 

  • Tout d’abord, ils permettent à la protéine de se lier à la surface des membranes. Une grande partie de la coagulation sanguine est le résultat de la coagulation des protéines du sang dans un assemblage complexe sur les membranes des plaquettes et les cellules endothéliales; dans ces complexes, les facteurs peuvent efficacement avec une autre pour devenir actif et de participer à la formation de caillots. De plus, le calcium est nécessaire à la réaction de coagulation du sang. Le mécanisme proposé impliquant carboxylation est que les résidus d’acide gamma-carboxyglutamique fortement chélater le calcium, et chargée positivement ponts ions calcium formulaires à charge négative des groupes de tête phosphate des phospholipides membranaires.
  • Deuxièmement, les groupes acide gamma-carboxyglutamique semblent participer à la formation de la structure nécessaire de ces protéines en formant calcium interactions médiées par intrachaînes que liaison de deux acides gamma-carboxyglutamique à un ion calcium (semblable à des ponts disulfures, mais beaucoup plus courte).

 

Sources de vitamine K

 

La vitamine K se trouve dans un certain nombre d’aliments, y compris les légumes verts à feuilles, chou-fleur, et, si l’on considère un aliment, le foie. Cependant, la principale source de vitamine K est la synthèse par les bactéries dans le gros intestin, et dans la plupart des cas, l’absence d’apport alimentaire en vitamine K n’est pas du tout nuisible. Vitamine K est une vitamine soluble dans la graisse et à la fois l’alimentation et microbienne vitamine K sont absorbés dans l’intestin lymphatique avec d’autres lipides. Le fœtus obtient la vitamine K à partir de sa mère par transfert transplacentaire.

 

Le cycle de la vitamine K

 

En tant que cofacteur de la carboxylase qui génère gamma-carboxyglutamique, de la vitamine K est soumis à un cycle d’oxydation et de réduction qui permet sa réutilisation. Les détails essentiels de ce cycle sont les suivantes:

 

  • La vitamine K (généralement K1) est réduite à la vitamine KH2.
  • L’oxygénation de la vitamine KH2 fournit l’énergie pour conduire la réaction de carboxylation, conduisant à la formation de résidus d’acide gamma-carboxyglutamique et la vitamine K oxyde.
  • La vitamine K oxyde est réduit par un autre arrière-réductase de la vitamine K, prêt à entrer dans un nouveau cycle. Les anticoagulants comme la warfarine bloquer la réduction de la vitamine K oxyde de vitamine K, en expliquant leurs effets antagonistes sur ce cycle.

 

 

Les carences en vitamine K

 

La carence en vitamine K et entraînant la maladie hémorragique peut résulter de plusieurs situations:

 

 

  • Empoisonnement par des antagonistes de la vitamine K: La plupart des rodenticides populaires agir en induisant une carence en vitamine K, qui, si elle est sévère, conduit à la mort par hémorragie. Dérivés de la coumarine comme la warfarine et dicumarol interférer avec recyclage de la vitamine K (voir ci-dessus) et ainsi conduire à carence en vitamine K. Certains de ces nouveaux types de rodenticides ont des demi-vies longues qu’un seul repas sur appâts empoisonnés peuvent tuer non seulement les rongeurs, mais provoquer des saignements maladie chez les chiens ou les chats que par la suite les ingèrent.
  • Maladie du foie: Le foie synthétise des acides biliaires et les sécrète dans l’intestin grêle, où ils jouent un rôle essentiel dans l’absorption des lipides. Vitamine K, en tant que vitamine liposoluble, nécessite l’absorption lipidique appropriée pour l’absorption propre. Une maladie du foie qui se traduit par la synthèse des sels biliaires diminue conduit à déficience en vitamine K et la carence d’absorption.

    En outre, la majorité des facteurs de coagulation sont synthétisés presque exclusivement dans le foie, une maladie du foie peut causer des anomalies de la coagulation sanguine par plusieurs mécanismes.

  • Maladie intestinale: les maladies qui entraînent la malabsorption des lipides dans le petit intestin peut conduire à des défauts de l’absorption de la vitamine K, comme discuté ci-dessus pour le foie.

 

Deux autres États carence en vitamine K ont reçu une attention considérable récente:

 

  • Maladie hémorragique du nouveau-né les résultats de carence en vitamine K chez les humains, et peut entraîner la mort ou des dommages permanents au cerveau. À la naissance, le foie a pratiquement pas de réserves de la vitamine K et un manque de vitamine K ou de situations qui interfèrent avec l’absorption en quelque sorte des bactéries synthétisées vitamine K peut conduire à cette situation. Beaucoup de nourrissons reçoivent des suppléments de vitamine K pour empêcher ce désordre.
  • Risque accru de fractures ou de densité osseuse réduite peut résulter d’un apport insuffisant de vitamine K, en raison de son rôle nécessaire dans la production de protéines osseuses telles que l’ostéocalcine. Plusieurs essais cliniques ont soutenu la thèse selon laquelle, dans certaines situations, des suppléments de vitamine K améliorer l’intégrité de l’os. Dans paraît clair que l’utilisation d’antagonistes de la vitamine K comme la warfarine à des fins d’anticoagulation avoir des effets toxiques sur la croissance rapide des os.

 

Références et Revues

 

  • Dowd P, R Hershline, Ham SW, Naganathan S: La vitamine K et la transduction de l’énergie: un mécanisme d’amplification de base de force. Sciences 269:1684, 1995.
  • Shearer MJ: La vitamine K. Lancet 345:229, 1995.

 

 

Publicités

Dans la mesure du possible ,je vous remercie de bien vouloir m'ecrire en Francais

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s